La sécurité des habitants, c'est l'affaire de tous

La sécurité des biens et des personnes

Pour maintenir un climat serein et de sécurité sur le territoire il faut agir sur plusieurs leviers en même temps. Cela passe notamment par :

  • Le renforcement de l’effectif de la police municipale
  • Lui attribuer un local de travail digne ayant pignon sur rue.
  • Lui donner les moyens de mener à bien leurs missions (matériel et formation pédagogique)Concentrer ses missions à la sécurité des personnes, des biens, de la sécurité routière par une présence effective sur le terrain et ainsi prévenir les incivilités. (et les dispenser des missions de porteurs de plis).
  • Inciter les habitants des quartiers et des villages à mettre en place des actions de « Participation citoyenne » ou de « voisins solidaires » en liaison/coordination avec la police municipale et la gendarmerie.Réfléchir avec les différents services municipaux une organisation qui incite les jeunes à utiliser les activités culturelles, sportives et de loisirs existantes pour permettre implication dans la vie collective et favoriser la mixité sociale.Identifier les points stratégiques qui pourraient être équipés de système de surveillance et ainsi contribuer à la sécurité des personnes et des biens.

La sécurité routière

Constats :

  • La circulation des véhicules est en constante augmentation à Séné, notamment sur les axes qui conduisent à l’échangeur de Theix en provenance de Vannes, soit par la route directe, soit par le tunnel de Kérino, soit par la ZI du Prat.
  • La circulation est également en accroissement notable lors des périodes de congés (résidences secondaires et tourisme) sur le secteur des villages.
  • Elle est en augmentation enfin vers l’embarcadère de Barrarach pour permettre d’assurer la continuité territoriale de l’Ils d’Arz en approvisionnements de toutes sortes.
  • Les pistes cyclables sont loin d’être suffisantes tant en sécurité qu’en continuité avec des coupures dangereuses.
  • Les sentiers côtiers ne sont plus entretenus, ce qui est potentiellement un risque d’accident.
  • Les chemins d’exploitation ne sont plus respectés.

Premières propositions :

  • Améliorer et renforcer la signalétique (par exemple à certains endroits installation d’indicateurs lumineux de dépassement de vitesse appelés radars pédagogiques)
  • Réaliser sans délai la sécurisation des pistes cyclables et réaliser celles qui n’existent pas. En liaison avec la commune de Theix sécuriser et finaliser la liaison Le Poulfanc/Atlantheix.
  • Renforcer la signalétique « piétons » et éclairer tous les passages piétons.
  • Remettre en état les sentiers et rétablir la spécificité des chemins d’exploitation en liaison avec les professionnels concernés.
  • Mener une réflexion avec la Ville de Vannes sur les solutions à apporter à la circulation de transit pour Séné.
  • Faire bénéficier les Sinagots de système de vélos en libre-service qui va être dévolu à l’agglo à l’été 2019.